Les volontaires Solidarcité sont:

DES JEUNES âGéS DE 16 à 25 ANS

Solidarcité a choisi de travailler avec des jeunes adultes pour plusieurs raisons:

  • c'est une période charnière de la vie, entre les études et la vie active, entre l'adolescence et l'âge adulte, à un moment où se forgent bon nombre d'opinions et où il est important de prendre le temps pour réfléchir, élargir ses réseaux et exercer activement sa citoyenneté;
  • les dernières années de la prime jeunesse constituent une période propice au « rattrapage » pour ceux qui n’ont pu, pour diverses raisons, profiter d’éléments de socialisation suffisants et développer un rapport à l’activité sain et dynamique. Contrairement à ce qui est communément admis, c'est un âge où tout n'est pas encore construit, un âge où il est encore possible de combler, même partiellement, les lacunes accumulées;
  • c'est un âge où l'on peut plus facilement « prendre une année » au profit des autres, mais aussi pour soi, avant de se lancer dans la vie active et collective;
  • c'est un âge où si vous êtes quelque peu « perdu » ou en « mal de projet », peu de ressources s'offrent à vous pour vous accompagner dans cette période difficile. Dans bien des cas, la majorité civile vous exclut d’ailleurs des divers dispositifs d’aide éducative à la jeunesse.

 

DES FILLES ET GARÇONS DE TOUS HORIZONS

 

Solidarcité est un projet ouvert à tous les jeunes, sans diplôme, peu qualifiés, diplômés de l'enseignement supérieur, avec ou sans expérience professionnelle ou associative préalable, de milieux sociaux favorisés ou défavorisés et de toutes origines culturelles et religieuses.

DES JEUNES AUX ATTENTES ET MOTIVATIONS TRèS DIFFéRENTES

L'hétérogénéité des profils étant explicitement recherchée, les volontaires ont naturellement des attentes et des motivations vis-à-vis du projet pouvant être très différentes les unes des autres. Cette diversité fait partie intégrante de la richesse du projet.

DES JEUNES MAJORITAIREMENT FRAGILISéS ET/OU EN MAL DE PROJETS MAIS PAS UNIQUEMENT

Solidarcité donne la priorité aux jeunes dit «fragilisés», confrontés à des difficultés sociales ou d’ordre plus personnel, plus susceptibles de se retrouver au centre de mécanismes d’exclusion ou de relégation. Il s'agit donc de travailler d'abord avec les jeunes qui en ont « le plus besoin ».

Ceci étant, conformément à notre objectif de brassage des publics, Solidarcité doit impérativement rester ouvert aux jeunes à priori sans aucun problème. Ces derniers ont en effet également beaucoup de choses à apporter mais aussi à recevoir.