Le projet en détails

L’année Citoyenne Solidarcité, pour qui/pourquoi ?

L’année Citoyenne Solidarcité est un projet de volontariat collectif qui rassemble des jeunes venant de tous les horizons !

Une seule condition : avoir entre 16 et 25 ans !

Les motivations des jeunes pour participer à l’Année Citoyenne sont variées :

Pour la plupart, c’est prendre un temps pour soi, découvrir le monde associatif, des métiers manuels, des métiers du social, questionner le monde grâce au volontariat. Mais surtout vivre une expérience collective unique et solidaire. Rencontrer des jeunes différents de soi, apprendre à travailler ensemble. Peu sont les lieux, qui aujourd’hui permettent la rencontre entre jeunes de milieux sociaux différents. Chaque années nos volontaires témoignent, avec émotion, de ces rencontres extraordinaires avec des gens qu’ils n’auraient jamais côtoyer dans leurs vies respectives.

Pour certain.e.s, l’école est parfois une expérience difficile et il est parfois nécessaire de faire pause, de prendre distance voire d’essayer une alternative pour se construire. Solidarcité, c’est un projet pédagogique qui offre à ces jeunes une place, un lieu pour expérimenter le monde et apprendre autrement pour mieux s’orienter par la suite.

Enfin pour d’autres, Solidarcité peut aussi être une façon de se remettre en route après une épreuve compliquée, des problèmes d’ordre sociaux ou psychologiques. (Re)Construire le lien de confiance avec l’autre, travailler ensemble, apporter son aide et se sentir utile pour petit à petit avancer dans son cheminement.

Depuis plusieurs années, et suite aux vagues successives de migrations, Solidarcité accueille des jeunes réfugiés dans le projet. Si les objectifs restent les mêmes pour ces jeunes, leur participation leur permet en plus de rencontrer des jeunes de leur âge, de perfectionner l’apprentissage de la langue, de mieux comprendre le système Belge.

Bref, vous l’aurez compris, l’ADN du projet Solidarcité c’est la diversité !

L’Année Citoyenne Solidarcité repose sur 3 axes :

En équipe, les volontaires Solidarcité organisent et réalisent différents types d’activités pour venir en aide aux associations de Bruxelles et de Wallonie. Par exemple : retaper un local de quartier, venir en aide aux sans-abris, participer aux travaux de gestions d’une réserve naturelle, animer un groupe d’enfant, rencontrer des personnes âgées, organiser un projet international…

 

Les services à la collectivité sont complétés par un vaste programme éducatif poursuivant deux objectifs majeurs :

Préparer les volontaires aux actions qu’ils vont entreprendre (initiation aux travaux manuels, initiation aux techniques d’animation, initiation au secourisme… ) ;

Sensibiliser les volontaires à certaines grandes thématiques de société (développement durable, éducation à la démocratie, respect de la différence, relations Nord-Sud…).

Ces nouveaux acquis permettent aux jeunes de rendre des services de qualité mais également de mieux connaître et comprendre la société dans laquelle ils vivent.

Un temps au service des autres, l’Année Citoyenne doit aussi être un temps pour soi, un moment de réflexion et d’investissement sur son propre avenir. Les volontaires sont accompagnés dans la construction d’un projet « post-Solidarcité » : Module « mieux se connaitre pour mieux s’orienter », visite d’organisme spécialisés dans l’information et l’orientation des jeunes, « bourse à projet » destinée à soutenir les volontaires après l’Année Citoyenne, stages, théâtre action…

Un projet alternatif aux objectifs ambitieux

Solidarcité, à travers son projet d’Année Citoyenne, veut donner à tous les jeunes le gout et la possibilité concrète d’exercer leur citoyenneté. Nous accompagnons les volontaires dans leurs questionnements, préoccupations sociétales afin de leur permettre d’investir leur énergie dans des actions concrètes et solidaires. Inversement, la demande d’une association, pour un coup de main, peut-être le point de départ d’un questionnement à creuser. En ce sens : discuter, construire et exposer son opinion, débattre, critiquer de façon constructive sont des compétences que l’on travaille quotidiennement durant l’Année Citoyenne.

Il s’agit aussi d’offrir aux jeunes un espace d’expérimentation professionnel. Si le projet d’Année Citoyenne n’est pas qualifiant en soi, il permet de découvrir un grand nombre d’univers professionnels : la découverte du monde associatif, les chantiers « verts », les petites rénovations, les rencontres de publics, les animations, les réunions d’équipe… Sont autant d’expérience qui permettent aux jeunes de s’essayer et puis de se projeter dans un métier, une formation.

Solidarcité est aussi un espace de partage et de brassage des publics qui favorise la rencontre des jeunes de milieux différents. Peu sont les lieux, qui aujourd’hui permettent aux jeunes de quartiers et conditions socio-économiques différentes, de se rencontrer. Solidarcité offre un cadre sécurisant et bienveillant pour que les jeunes dans leur diversité se rencontrent et construisent ensemble leur Projet d’année Citoyenne.

S’engager dans un projet d’Année Citoyenne, c’est aussi prendre part au développement du monde associatif, à la solidarité et contribuer au renforcement du « vivre ensemble ».

La dimension collective
et la diversité des projets

Contrairement à bon nombre d’association de volontariat qui s’organisent sur base individuel et bien souvent sur un projet unique, Solidarcité propose un projet de volontariat en équipe. La dimension collective est donc omniprésente : C’est la base du projet ! Source de richesse mais aussi de difficulté, elle joue un rôle déterminant dans le déroulement du projet.

Travailler ensemble sur les chantiers, construire une animation, évaluer la semaine lors de la réunion, organiser les futurs projets, partir plusieurs jours en résidentiel… Nous accompagnons les jeunes pour garantir un cadre qui permette à chacun de s’exprimer, de donner son opinion et finalement décider ensemble les projets à réaliser. Les projets sont donc le reflet de l’équipe et le fruit des discussions et compromis.

La pédagogie active au cœur du projet

Solidarcité, c’est un projet pédagogique à part entière, construit et affiné au fil des années, il met les jeunes au centre de l’Année Citoyenne. Loin d’être un projet occupationnel, il demande aux volontaire de s’investir activement dans leur engagement.  Lien vers le projet pédagogique ?

Un accompagnement différencié et la possibilité d’un soutien individuel

Vu la diversité des jeunes, qui prennent part à l’Année Citoyenne, nous envisageons, sans trahir la dimension avant tout collective, des accompagnements qui tiennent compte des parcours des jeunes qui s’inscrivent chez nous. A la demande, les volontaires peuvent bénéficier d’un suivi socio-éducatif personnalisé.

Un projet « win-win-win »

L’Année Citoyenne Solidarcité a tout d’abord un impact résolument positif sur les volontaires. Elle leur permet en effet de travailler des variables essentielles telles que l’autonomie, l’estime de soi, la confiance en soi, la capacité de vivre en groupe, la reprise d’un rythme d’activité, l’ouverture d’esprit, la clarification des projets d’avenir, …

A travers les nombreuses actions de volontariat (en moyenne 350h/jeune), les jeunes soutiennent également chaque année plusieurs dizaines d’associations partenaires. Leur action touche donc un public bénéficiaire de plusieurs milliers de personnes.

Finalement, l’ACS renforce la cohésion sociale et participe à l’émergence d’une nouvelle dynamique de société.

Recevoir
la newsletter
[sibwp_form id=1]